BTP : un poids lourd du recrutement

Marché dynamique, le BTP est ouvert à tous les candidats du CAP a BAC+5. Avec les travaux du Grand Paris mais aussi les Jeux Olympiques et paralympiques (JOP) à Paris à l'horizon 2024, les perspectives de recrutement sont favorables, notamment dans les fonctions manuelles et d'encadrement. 

Le BTP est l’un des premiers employeurs de France. Si la crise sanitaire a engendré une baisse du recrutement, le secteur a retrouvé sa dynamique en septembre. Les perspectives d’emploi restent favorables. Portés par les projets du Grand Paris et des JOP de Paris 2024, de rénovation urbaine, ainsi que par la transition énergétique des bâtiments, les secteurs du bâtiment et des travaux publics franciliens sont en fort développement.

Des métiers techniques aux métiers de l’encadrement, en passant par les activités techniques transverses à plusieurs secteurs, le BTP est représenté par des entreprises de toutes tailles : TPE (majoritaires), artisans, groupes multinationaux, mais aussi des infrastructures urbaines et civiles : voiries et transport (routes, voies ferrées, etc.), réseaux d’eau, d’électricité, de gaz et fibre. Les métiers du négoce, qui jouent un rôle d’intermédiaire entre les industriels du bâtiment et les utilisateurs des produits de construction des matériaux, sont également de la partie.

JOP 2024 – Grand Paris : le besoin francilien se fortifie !

Dans le Bâtiment, le nombre d’emplois en Île-de-France devrait passer de près de 328 000 emplois aujourd’hui à 374 000 en 2024. Le besoin en recrutement s’établit à plus de 9 000 personnes par an sur la période, soit 46 000 au total dont 10 000 équivalents temps plein pour répondre à la hausse des effectifs ; 36 000 équivalents temps plein pour compenser les départs à la retraite ou hors de la branche.

Les métiers les plus recherchés dans le bâtiment à l’horizon 2024 seront : maçon, peintre, électricien, plombier, menuisier, technicien, couvreur et métiers administratifs.

Dans les Travaux Publics, le nombre d’emplois en Île-de-France devrait quant à lui passer de près de 59 000 emplois aujourd’hui à 76 000 en 2024, dont plus de 80 % mobilisés pour répondre aux besoins liés à l’activité courante, et près de 20 % pour réaliser les chantiers du Grand Paris, des JOP et des projets exceptionnels des aéroports. La hausse des effectifs est régulière, avec une montée en charge rapide prévue jusqu’en 2022.

Les 10 métiers les plus recherchés dans les travaux publics à l’horizon 2024 seront : canalisateur, ouvrier voieries et réseaux divers/terrassier, poseur de voies, monteur de réseau (énergie, communication), construction d’ouvrage d’art béton armé, mécanicien d’engins, soudeur, chef d’équipe, chef de chantier, conducteur de travaux.

Compétences & formations : les fondations du secteur

À ce jour, près de 153 000 jeunes se forment pour intégrer les métiers du BTP*. Si le recrutement a particulièrement augmenté ces dernières années dans le BTP, il en est de même pour les aptitudes attendues, de la multi-compétences à la connaissance des nouveaux modes d’organisation, en passant par l’approche des nouveaux types de matériaux. C’est ainsi que la formation, initiale et continue, est essentielle pour acquérir, maintenir puis développer des compétences nouvelles, polyvalentes ou très spécialisées, nécessaires à l’adaptation rapide des entreprises.

Source : Observatoire des métiers du BTP

68 000 emplois devraient être créés dans le secteur de la construction et de la rénovation d’ici 2024 (emplois nouveaux ou remplacement des départs) rien que sur l’Île-de-France, notamment portés par les projets du Grand Paris et des JOP 2024.

Source : Contrats d’Études Prospectives (CEP)

Comment trouver un emploi dans le bâtiment ? Rendez-vous sur Pôle emploi.fr