Nucléaire : les conditions d'accès

Pour travailler sur des sites nucléaires, il est nécessaire de suivre des formations et d’obtenir des diplômes et des habilitations spécifiques, portant notamment sur la sûreté nucléaire, l’assurance qualité, la sécurité conventionnelle, la radioprotection et l’incendie.

dossier Nucléaire conditions pour exercer 582

Afin d'assurer le bon fonctionnement d'une centrale nucléaire, de multiples tâches doivent être accomplies, recouvrant différents domaines d'activité et de compétence.

  • De grands déplacements sont à prévoir, selon les arrêts de tranche.
  • Vous serez amené à travailler dans des espaces restreints et/ou confinés.
  • Les métiers présentent des contraintes (astreintes : roulement des équipes, travail de nuit, le week-end, les jours fériés, ...).

De plus, pour travailler sur des sites nucléaires, vous devez au préalable remplir les conditions suivantes :

  • être âgé de 18 ans minimum,
  • savoir lire, écrire, comprendre et parler la langue française,
  • avoir un casier judiciaire vierge (l’autorisation d’accès sur un site est conditionnée par le résultat d’une enquête préfectorale),
  • être mobile sur tout le territoire national,
  • être apte médicalement au travail sous rayonnements ionisants.

Il est ensuite nécessaire de suivre des formations et d’obtenir des diplômes et des accréditations:

  • habilitations spécifiques,
  • visites médicales,
  • documents obligatoires (FIDAA*, PEI*, ...).

FORMATION ET HABILITATIONS

En complément des formations aux postes de travail, les salariés du nucléaire sont soumis à un dispositif de formations et habilitations spécifiques portant sur la sûreté nucléaire, l’assurance qualité, la sécurité conventionnelle, la radioprotection et l’incendie.

3 types de formation

  • formation « Savoir commun du nucléaire » destinée à l’ensemble des intervenants travaillant sur l’outil de production,
  • formation spécifique à la radioprotection pour les salariés travaillant en zone contrôlée,
  • formation « Complément Sûreté Qualité » pour les salariés travaillant sur des éléments importants pour la sûreté.
Et de deux niveaux pour les intervenants (niveau 1) et chargé de travaux (niveau 2).
Les intervenants doivent suivre les modules propres à leur profil, leur poste de travail et à leurs conditions d’intervention.

  • Formation SCN (Savoir Commun du Nucléaire)
Pour qui ? Cette formation s'applique à tout intervenant travaillant sur l'installation industrielle d'un CNPE* et devant être habilité HN1* (habilitation nucléaire de niveau 1).
Objectif de la formation : savoir appliquer les règles de base relatives à la sûreté nucléaire (y compris les pratiques de fiabilisation), l’assurance qualité, la sécurité conventionnelle, l’environnement, l’incendie.

Pré-requis :
- vous devez avoir reçu une information ou avoir suivi une formation à la sécurité, conformément au Code du Travail ;
- vous devez avoir été sensibilisé aux modalités d'accès sur site (visite médicale renforcée, FIDAA*, PEI*, carnet d'accès*, ...).

Formation RP1 RN - Radioprotection Niveau 1, option RN (réacteur nucléaire)

Pour qui ? Tout intervenant en Zone Contrôlée sur INB* EDF et devant être habilité RP1 (radioprotection niveau 1).
Objectifs de la formation : 

  • savoir appliquer les règles de base de la radioprotection et les bonnes pratiques de RP en respectant les consignes affichées de son chargé de travaux.
  • mettre en œuvre des comportements individuels de RP dans le cadre de ses interventions.
Pré-requis : 
  • être en possession d'un certificat de stage SCN1 niveau 1 en cours de validité (tolérance 6 mois) ou être habilité HN1* au 31 août 2014.

Formation CSQ (Complément Sûreté Qualité)

Pour qui ? Toute personne habilitée HN1* ou HN2* et chargée de réaliser des activités sur des éléments importants pour la protection des intérêts concernant la sûreté nucléaire (EIPS) sur une CNPE*.
Objectif de la formation : savoir appliquer les règles spécifiques aux interventions sur des Eléments importants pour la protection des intérêts en lien avec la sûreté nucléaire (EIPS).

Pré-requis : 

  • être en possession d'un certificat de stage SCN1 ou SCN2 en cours de validité (+ 1 an de tolérance), ou être habilité HN1* ou HN2* au 31/08/2014.

A l’issue des formations, l’employeur peut habiliter les salariés à intervenir en centrale nucléaire. De plus, les salariés doivent également présenter des documents et être apte médicalement. 

Suivi médical

Les intervenants doivent justifier de leur aptitude médicale en cours de validité à l’entrée du site d’une centrale nucléaire :

  • visite médicale d'aptitude au travail, catégorie A ou B pour les salariés directement affectés à des travaux sous rayonnement. 
  • Surveillance Médicale Renforcée des salariés au titre des Rayonnements Ionisants (SMR RI) : surveillance des expositions 2 fois par an.

Autorisations à fournir

  • Pour entrer sur une CNPE, vous devez obtenir la FIDAA (Fiche Individuelle de Demande d’Autorisation d’Accès), obligatoire pour pénétrer sur le site. Sont inscrits sur ce document l'identité de l’employeur, de l’employé, des informations liées à la nature des travaux, les conditions d’aptitude et de sécurité de l’intervenant.
  • Vous devez également disposer d'une Prévision d’Équipe Intervenante (PEI), document rempli par l’employeur.
  • En cas d'activités réalisées sur l’outil de production et en zone contrôlée, vous devrez présenter le carnet d’accès. Ce document, délivré par l'employeur et obligatoire, décrit la situation des salariés en matière d'habilitation, de formation, de dosimétrie opérationnelle...

Sources : EDF, GIMEST