Accéder aux espacesBloc fermé
Changer de régionBloc fermé
Secteur animalier

Travailler auprès des animaux de compagnie : quelles perspectives d'emploi ?

L’amour pour les animaux amène de nombreux candidats à se tourner vers la filière animalière. Un rêve d’enfant que beaucoup souhaitent réaliser… mais le secteur n’offre malheureusement que peu de débouchés. Pas toujours facile de vivre de son activité ! Il faudra faire preuve de motivation, être persévérant, effectuer de nombreuses heures de travail, voire exercer d'autres activités pour compléter ses revenus. Exception faite : les vétérinaires et assistants vétérinaires, dont les activités ne tarissent pas.

Exercer un métier en côtoyant quotidiennement les animaux... un projet que la plupart d'entre nous souhaitent réaliser. Pourtant, pas évident d'exaucer ce rêve ! Les offres d'emploi sont globalement peu nombreuses. Seules les professions médicales et paramédicales sortent du lot.

De l'emploi pour les vétérinaires !

Pas de crise du côté des vétérinaires, ni des assistants vétérinaires ! Le bien-être et la santé des animaux sont l'une des préoccupations quotidiennes des propriétaires. Particuliers et professionnels font régulièrement appel à ces professionnels.

La plupart des vétérinaires et assistants vétérinaires travaillent en cabinet ou en clinique. D'autres exercent dans des associations, coopératives agricoles et parcs animaliers.

Les soins réalisés sur l'animal consistent en des interventions curatives ou préventives : vaccinations, soins liés à une maladie, soins d'une plaie, administration de médicament, etc. Certains vétérinaires praticiens diplômés pratiquent des actes chirurgicaux.

Exercer une activité complémentaire

Une grande majorité des métiers est peu rémunérateur. Pour les entrepreneurs indépendants (des toiletteurs, éducateurs, ...) ou certains salariés (employés dans un refuge, petsitters pour une entreprise de prestation de garde d'animaux, ...), pas toujours facile de vivre de sa passion !

Certains métiers en relation avec les animaux sont exercés bénévolement, en complément d’une activité pérenne.

Il est conseillé d’avoir une autre activité en parallèle, comme l’élevage ou l’éducation.

L'élevage

Conformément à l’article L214-6 du code rural et de la pêche maritime, on entend par élevage de chiens ou de chats l’activité consistant à détenir des femelles reproductrices et donnant lieu à la vente d’au moins deux portées d’animaux par an.

Ainsi, si vous possédez des femelles reproductrices et que vous vendez plus de une portée de chiots ou chatons par an, vous êtes considéré comme un éleveur professionnel au sens de la loi.

Certaines activités en relation avec les animaux sont réglementées :

  • Gestion d’une fourrière ou d’un refuge ;
  • Elevage de chiens ou de chats, donnant lieu à la vente d'au moins 2 portées par an ;
  • Exercice à titre commercial des activités de vente, de transit, de garde d’animaux domestiques, d'éducation, de dressage;
  • Présentation au public de chiens et de chats ;
  • Exercice à titre commercial des activités de vente et de présentation au public des autres animaux de compagnie d'espèces domestiques (organisateurs d'expositions et de spectacles payants, ...).

Elles doivent être déclarées auprès de la Direction Départementale de la Protection des Populations (DDPP) ou de la Direction Départementale de la Cohésion sociale et de la Protection des Populations (DDCSPP) du département où elles s’exercent.

Pour plus d'informations, consultez l'article sur « le Certificat de capacité des animaux de compagnie d'espèces domestiques (CCAD) ».

Se former

L’Etat a légiféré et crée des diplômes pour que les métiers animaliers soient exercés dans un cadre bien défini. Les formations permettent d'acquérir une meilleure connaissance des animaux (morphologie, anatomie, comportements, ...) et différentes techniques nécessaires et utiles dans l'activité.
Autres avantages d'une formation ou de la possession d'un certificat : augmenter ses chances de trouver un emploi ou de se constituer une clientèle.

Les prestations de garde d'animaux : bon plan pour arrondir les fins de mois

Un départ en vacances de prévu ? Une envie de s’évader le temps d’un week-end ? Besoin de faire ses courses et de flâner dans les magasins ?
Les propriétaires d’animaux ont la possibilité de faire appel à des services de garde d'animaux lorsqu'ils ne peuvent emmener leur animal de compagnie avec eux.

Ces prestations se sont fortement développées ces dernières années, pour permettre aux propriétaires de partir sans soucis. Une bonne solution également pour prévenir les abandons. Si le « petsitting » vous intéresse (« dogsitting »ou « catsitting » s'il s'agit de garder uniquement des chiens ou des chats), consultez les bons conseils du site jcomjeunes pour trouver un emploi !

Quelques offres d'emploi dans la filière équine

Du palefrenier soigneur à l'instructeur d'équitation, il existe de nombreux métiers associés à la filière équine.

Les loisirs et le tourisme recrutent des saisonniers, tels que moniteurs d'équitation, Accompagnateur Tourisme Equestre (ATE) ou animateur équestre.
Les métiers liés aux soins des chevaux et à l’entretien des écuries représentent une large part des emplois.

Enfin il y a un besoin constant de maréchaux-ferrants dans les écuries de concours, même si certaines régions sont saturées.

Les offres d'emploi sont disponibles sur le site de la Fédération Française d'Equitation, le Groupement Hippique National, Equi-Ressources, Equirodi.com, etc.

Le quotidien est physique et beaucoup de professionnels, après plusieurs années, se réorientent ou évoluent vers d'autres métiers, dans l'élevage notamment.

PARTAGER SUR
  • PARTAGER SUR Twitter (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Facebook (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Linkedin (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Viadeo (Nouvelle fenêtre)
Formulaire de recherche d'offres

Offres d'emploi