Accéder aux espacesBloc fermé
Changer de régionBloc fermé
Le fait main et les métiers d'art

Trouver son orientation, voire sa vocation…

Du CAP au bac +4, les formations métiers d’art sont multiples. Une diversité qui reflète la richesse du secteur avec plus de 1 000 établissements ou organismes de formation répertoriés en France.

Les diplômes

 Plusieurs diplômes vous donnent accès aux métiers d’art :

  • Le CAP ou Certificat d’aptitude professionnelle est un diplôme national qui se prépare en 2 ans après la classe de 3e. C’est le premier niveau de qualification de la filière professionnelle (niveau V). Il permet d'acquérir les techniques de base du métier. Dans le domaine des métiers d’art, le CAP propose plus de 80 spécialités. La formation prévoit des enseignements généraux et une pratique du métier. L’élève peut poursuivre sa formation par un BMA ou une Mention complémentaire.
  • Le CTM ou Certificat technique des métiers est un titre de la filière de formation artisanale délivré par les Chambres de Métiers et de l’Artisanat. Il se prépare en 2 ans et donne un niveau V (équivalent CAP). La formation a pour objectif de préparer à une première qualification professionnelle dans le métier. Il facilite la connaissance du monde de l'entreprise.
  • Le BMA ou Brevet des métiers d'art est un diplôme national qui se prépare en 2 ans après un CAP. Il entend conserver et transmettre les techniques traditionnelles tout en favorisant l’innovation. 12 spécialités sont ouvertes : armurerie, art du bijou et du joyau, art de la reliure et de la dorure, art de la dentelle, arts et techniques du tapis et de la tapisserie de lisse, arts et techniques du verre, broderie, céramique, ébéniste, graphisme et décor, gravure, technicien en facture instrumentale, volume staff et matériaux associés. Le BMA permet d'accéder à un diplôme de niveau III comme le DMA.
  • Le BTM ou Brevet technique des métiers est un titre de la filière de formation artisanale délivré par les Chambres de Métiers et de l’Artisanat. Il se prépare en 2 ans et donne un niveau IV (équivalent bac). Il sanctionne une haute qualification professionnelle dans un métier garantissant une production de qualité. Il atteste également l’aptitude de son titulaire à organiser, gérer, commercialiser la gamme de fabrication dans le métier considéré ainsi que son aptitude à encadrer une équipe. Il s’adresse aux titulaires du CAP, du BEP ou d’un CTM, d’un diplôme ou titre technique homologué de niveau V dans le secteur d’activité concerné. En l’absence de l’un de ces diplômes, le candidat doit justifier d’une pratique professionnelle dans le secteur d’activité d’une durée minimale de trois ans.
  • Le BTMS ou Brevet technique des métiers supérieur est un titre de la filière de formation artisanale délivré par les Chambres de Métiers et de l’Artisanat. Il se prépare en 2 ans et donne un niveau III (équivalent BTS). Il s’adresse aux titulaires d’un BMA, BTM ou Bac professionnel. Les étudiants ont la possibilité d’approfondir leurs connaissances techniques mais aussi de développer leurs capacités managériales et créatives. La finalité du diplôme est de préparer de futurs chefs de projets voire de futurs chefs d’entreprise.
  • Le BTS ou Brevet de technicien supérieur d'arts appliqués forme des concepteurs. Il se prépare en 2 ans et donne un niveau III. Il s’adresse aux titulaires d’un Bac STI arts appliqués. Les autres bacheliers suivent d'abord une année de mise à niveau. La sélection est souvent serrée. Elle varie selon les établissements. 7 spécialités au choix : agencement de l’environnement architectural, art céramique, communication visuelle, design d’espace, design de communication espace et volume, design de mode, textile et environnement, design de produits.
  •  Le DNAP ou Diplôme national d’arts plastiques se prépare en 3 ans dans une école des Beaux-arts. Ce cursus se décline en trois options : art, communication et design. Le DNAP est ouvert aux titulaires d’un diplôme de niveau IV. L’admission est sélective. Deux années supplémentaires mènent au DNSEP, Diplôme national supérieur d’expression plastique (niveau II).
  • Le DNAT ou Diplôme national d’arts et techniques se prépare en 3 ans dans une école des Beaux-arts. Ce cursus court se décline en trois options : design de produit, design d’espace ou design graphique. Il est ouvert aux titulaires d’un diplôme de niveau IV. L’admission est sélective.
  • Le DMA ou Diplôme des métiers d'art se prépare en 2 ans. Il enseigne des techniques tout en valorisant l’innovation et la démarche créative. Il offre 12 spécialités : art du bijou et du joyau, arts de l’habitat, arts graphiques, arts textiles et céramiques, cinéma d’animation, cirque, costumier-réalisateur, décor architectural, horlogerie, lutherie, marionnette, régie de spectacle… Le DMA est accessible aux titulaires d’un BMA, Bac pro de la spécialité, Bac STI option arts appliqués. Pour les autres, et notamment pour les élèves issus de la voie générale, le passage par une classe de mise à niveau arts appliqués est obligatoire. L’admission est très sélective. Elle se fait sur dossier. Le DMA donne une qualification de niveau III, il peut se poursuivre par un DSAA.
  • Le DSAA ou Diplôme supérieur d’arts appliqués est un complément de formation des titulaires du DMA. Il est également ouvert aux titulaires d’un BTS arts appliqués. Le DSAA dure 2 ans et donne une qualification de niveau I. Il est centré sur les démarches du design pour atteindre la qualification de créateur-concepteur.

Formation à l’international

De plus en plus de jeunes issus des formations métiers d’art partent enrichir leur cursus dans un autre pays. Ils peuvent faire des études à l'étranger et rejoindre un centre de formation. Ils peuvent aussi faire un stage en entreprise. Des expériences précieuses pour de jeunes professionnels.

Pour aller plus loin

Les Journées Européennes des Métiers d’Art proposeront aux professionnels et aux publics de se rencontrer autour d’une thématique fédératrice : « Savoir Faire du Lien ». C’est l’occasion pour les métiers d’art d’affirmer leur diversité et les connexions qu’ils génèrent ou induisent entre les générations, les territoires, les disciplines, ou encore les individus !
Quelle que soit leur nature – culturelle, sociale, économique, etc. – les liens créés par les métiers d’art sont au fondement de leur identité. C’est la transmission d’un savoir-faire entre un maître et son apprenti ; la rencontre d’un consomm’acteur et d’un professionnel autour de valeurs partagées ; le lien qui relie le citoyen à un patrimoineculturel immatériel et bien vivant, la relation de transparence et de proximité d’une entreprise non délocalisable avec son territoire…

PARTAGER SUR
  • PARTAGER SUR Twitter (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Facebook (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Linkedin (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Viadeo (Nouvelle fenêtre)

Le fait main et les métiers d'art

Pôle emploi Le Dossier : Les métiers d’art