Accéder aux espacesBloc fermé
Changer de régionBloc fermé
Services à la personne

Accompagner les personnes fragilisées

Aider à réaliser les gestes de la vie quotidienne, accompagner des personnes rencontrant des difficultés (décès, handicap, maladie, ...), garder des enfants à domicile... de nombreux professionnels interviennent à domicile auprès de personnes dites « fragiles ». Pour exercer, plusieurs pré-requis : disposer d'une qualification ou d'une expérience professionnelle.

Un secteur en plein essor

L’allongement de la durée de vie, le vieillissement de la population, la part des femmes dans la population active, la volonté de concilier vie professionnelle et vie privée... autant de raisons qui contribuent au développement des activités des services à la personnes.

Un secteur ouvert à tous !

Le secteur recrute des personnes... sans diplôme (exemple : aide ménagère, garde d'enfants à domicile).

Néanmoins, le secteur se professionnalise de plus en plus. Certains métiers requièrent des qualifications, accessibles par le biais notamment des formations (formation initiale, formation continue ou la validation des acquis de l'expérience).

Compte tenu de la fragilité des enfants en bas âge, des personnes âgées, handicapées ou indépendantes, il est souhaité que les intervenants à domicile justifient d’une qualification ou d’une expérience.

Services à la personne : chiffres-clés

L'emploi :

  • 1,4 million de professionnels en 2013 (salariés de particuliers-employeurs et salariés d’organismes, DARES),
  • 449 000 emplois équivalents temps plein en 2013 (DARES),

Côté employeurs :

  • 1,99 million de particuliers employeurs, décembre 2014 (Acosstat),
  • 2,5 millions de particuliers ont eu recours aux services des organismes prestataires au cours du 2e trimestre 2013 (DARES),
  • 33 100 organismes de services à la personne au 1er janvier 2015 :

- 40% d’entreprises,
- 19% d’associations,
- 37% d’autoentrepreneurs,
- 4% d’établissements publics (nOva),

Les Cesu :

  • 806 millions de titres Cesu préfinancés émis pour 958 000 bénéficiaires (APECESU) en 2014.


Source : Direction Générale des Entreprises

Exercer auprès de personnes dites « fragiles »

Aider à réaliser les gestes de la vie quotidienne, accompagner des personnes rencontrant des difficultés (grossesse pathologique, décès, handicap, maladie, ...), soutenir, ou garder des enfants... de nombreux professionnels interviennent à domicile auprès de personnes « fragiles ».

Les métiers

L'aide médico-psychologique (AMP) intervient auprès des personnes en situation de handicap, des personnes âgées dépendantes, des familles et lors de circonstances particulières (grossesse pathologique, maladie de longue durée, décès, ...). Il ou elle réalise aux côtés des personnes aidées les gestes de la vie quotidienne, afin de les aider à rester autonome ou à développer leur autonomie. Il participe ainsi à l'action éducative.

 L’auxiliaire de vie sociale (AVS) intervient auprès des personnes fragilisées (familles, enfants, personnes en difficulté sociale, personnes âgées, malades ou handicapées). Il ou elle apporte son aide au quotidien, selon les besoins : préparation des repas, courses, travaux ménagers, aide à la toilette, etc.

Dans un premier temps, il ou elle observe la personne dans son quotidien (ses capacités, ses difficultés, ses besoins) et recueille ses attentes.
Puis, il met en œuvre un accompagnement adapté à sa situation (soit en l’aidant à faire, soit en faisant à sa place lorsqu’elle est dans l’incapacité d’agir seule).

Le/la technicien(ne) d'intervention sociale et familiale intervient auprès des familles et des personnes rencontrant des difficultés passagères. Son champ d’action est centré sur les difficultés de la famille.

Il aide les membres du foyer dans les actes de la vie quotidienne (exemple : conseiller en matière de gestion du budget quotidien, ménage, devoirs, ...).

Il accompagne dans l'exercice de la fonction parentale (par exemple à prendre soin du nourrisson si les parents sont dans l’impossibilité temporaire de faire face au quotidien). Il intervient aussi dans le cadre de la protection de l’enfance.

Il accompagne également les personnes en voie de marginalisation à s'insérer dans l’environnement.

 La garde d’enfants à domicile permet aux familles de faire garder leur(s) enfant(s) chez eux, dans leur environnement quotidien.

  • Opérateur / opératrice de télé-assistance

24 heures sur 24, 7 jours sur 7, grâce au service de téléassistance, une personne âgée, malade ou simplement isolée, est reliée à un opérateur qui l’écoute, la rassure, la conseille et l’oriente vers d’autres professionnels ou déclenche une alerte en cas de problème.

 

Les conditions pour exercer

  • De nombreux déplacements sont à prévoir dans le cadre d'interventions multiples dans la même journée. Posséder le permis B est fortement conseillé.
  • Les horaires sont irréguliers, voire décalés et segmentés, avec amplitude variable, y compris le week-end
  • Vous devez être résistant physiquement et psychologiquement. Vous serez peut-être amené à effectuer de nombreuses manipulations (personnes, appareillages).
  • Certains métiers sont accessibles avec un diplôme (auxiliaire de vie sociale, aide médico-psychologique, technicien d'intervention sociale et familial, ...).
PARTAGER SUR
  • PARTAGER SUR Twitter (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Facebook (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Linkedin (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Viadeo (Nouvelle fenêtre)