4 bonnes raisons de travailler dans le domaine de la « silver économie »

La population vieillit, c’est un fait. Et c’est autant d’opportunités pour les professions spécialisés dans l'accompagnement des conséquences du vieillissement, dans les secteurs du médical et du paramédical. Ces métiers de la « Silver économie » vous semblent gris ? Attention aux préjugés sur ce secteur. Il est en réalité riche de 1001 activités qui concernent quasiment l'ensemble de l'économie. 

Voilà 4 arguments qui vous donneront peut-être envie d’exercer l’un de ces métiers intensément humains !

1/ Apporter plus de bien-être à un nombre toujours croissant de personnes âgées

Ces métiers riches de sens et de relations humaines ont, par nature, le vent en poupe ! Avec une part dans la population atteignant 30% en 2030, le marché des biens et des services proposés aux plus de 60 ans va augmenter dans les années à venir. De ce fait, qu'il s'agisse de services d'accompagnement au quotidien ou de prestations de loisirs, de produits de confort dédiés au grand âge ou juste de l'adaptation de produits s'adressant à l'ensemble de la population, de nombreux métiers sont à la recherche de recrues motivées ! 

2/ Accéder à une multitude de métiers quel que soit votre niveau de qualification

La « silver économie » accueille des personnes ayant un niveau de qualification de niveau V (équivalent CAP ou BEP), voire même sans diplôme. C’est, par exemple, le cas des garde-malades ou des aides à domicile. De nombreuses offres de formation existent. Pour cela, parlez-en à votre conseiller Pôle emploi.

Les métiers du paramédical offrent une large diversité de possibilités et les besoins auxquels ils répondent ne sont pas prêts de se tarir, comme le rappelle cet article.

D'autres métiers, comme celui de psychomotricien ou d'ergothérapeute, nécessitent quant à eux un niveau de diplôme supérieur (Bac +3). Dans tous les cas, si vous vous interrogez sur ces métiers et souhaitez mieux comprendre leur contenu, pensez à l'immersion professionnelle, un outil vers lequel pourra vous aiguiller votre conseiller Pôle emploi !

3/ Pouvoir évoluer professionnellement tout au long de votre carrière

Que votre métier relève principalement du médical ou du social, il existe de nombreuses passerelles dans le secteur médico-social. Il faut dire que comme la santé et le soin sont au service du projet d'accompagnement social des personnes, les activités menées auprès d'elles prennent leur sens dans une étroite interdépendance. Ainsi, des métiers comme celui d'auxiliaire de vie sociale et d'aide médico-psychologique comportent tout particulièrement une forte dimension relationnelle dans tous les actes du soin, s’inscrivant dans une démarche de "prendre soin" global. Tandis que des métiers comme celui d'aide-soignant ou de médecin gériatre ne peuvent se passer d'interactions et d'échanges d'information.

D'autres métiers prennent en charge les aspects logistiques, administratifs, notamment à travers les activités d'hébergement et de restauration. Ainsi, des métiers aussi différents que ceux de directeur d'EHPAD, de cuisinier ou de linger, concourent à prendre soin de nos aînés au quotidien.Si les métiers du médico-social sont ceux qui connaissent le plus de passerelles entre eux, l'articulation des différents services autour de la personne âgée permettent aussi de multiples évolutions professionnelles. Pourquoi ne pas passer d'aide médico-psychologique à animateur en gérontologie, au gré de votre carrière ? Ou dans le registre du soutien matériel aux personnes handicapées, devenir podo-orthésiste ou ergothérapeute ?

4/ Explorer tous les ressorts de la silver économie au-delà des métiers du soin

Au-delà des métiers du soin et de l'accompagnement social, la "silver économie" a aussi une définition plus large, qui concerne potentiellement la quasi-totalité de l'économie. "Tous les pans de l'économie vont être d'une manière ou d'une autre impactés par le vieillissement de la population et donc par des besoins nouveaux qui vont émerger".

> Voir la vidéo de Luc Broussy, président de France Silver Eco, une association missionnée par l'Etat pour animer le secteur de la « silver économie »

De nombreux secteurs réfléchissent à adapter leurs produits aux besoins des personnes âgées, comme par exemple le secteur de l'agroalimentaire, qui va devoir développer de plus en plus d'aliments et de plats pouvant être ingérés sans être mastiqués. Un métier comme le design, dont le but est de veiller à l'ergonomie et aux facilités d'usage des produits, intègre de plus en plus les personnes âgées à ses réflexions, par exemple à travers le concept de « conception universelle » (ou « design for all »). Tout un écosystème est ainsi en cours de développement

> Envie d’en savoir plus ? Jetez un œil au témoignage de Sébastien Podevyn, Directeur général de France Silver Eco, qui évoque les dynamiques à l'oeuvre, dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Il y a là tout un monde de métiers connectés entre eux, au service du lien social, pour soutenir au mieux nos aînés !